Qui suis-je? Who Am I?


It's only fair to share...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Tumblr
Ma première peinture!

Ma première peinture!

(English version coming soon!)

 

L’art s’est révélé à moi dans la plénitude de la forêt tropicale, alors que j’étais au Costa Rica pour mes études. 

 

En 2005, la vie de Marie Walsh a basculé. Elle s’est retrouvée dans un petit village, perdu au centre des montages, au Costa Rica. Elle s’y est, en effet, REtrouvée… Le temps passé dans le calme et la quiétude d’une nature englobante ont ouvert, en elle, l’espace nécessaire à l’émergence d’une  pulsion de  vie qui avait peine à s’exprimer.

La simplicité du quotidien offert par un environnement pauvre en ressources matérielles, divertissements et financiers,  l’a spontanément dirigée vers le centre d’art communautaire, où elle finira par travailler. «Pour me trouver du travail intéressant, je devais d’abord démontrer de l’intérêt pour une activité non rémunérée. Dans un tel contexte, on s’oriente tout naturellement vers nos passions.  On m’a rapidement identifié comme artiste, dans le village ».

Bien que sa vie ait pris une direction opposée à ce qu’elle avait prévu, ses études universitaires ont néanmoins contribué à son envol artistique;  ses facultés d’analyse, d’observation, de synthèse et la persévérance dans la recherche sont des précieux atouts en création. Son séjour au Costa Rica l’a ensuite mis en contact avec l’élan vital et le ressenti qui émanent de l’expression picturale, ce qui lui manquait pour se lancer pleinement dans l’univers de la création artistique.

Il s’agit de la plus grande aventure de sa vie et de son plus grand défi d’évolution.  «Travailler son art, c’est aussi travailler sur soi.  Voir le positif dans l’imprévu, gérer l’inattendu, s’exprimer sans se perdre, outrepasser son jugement et celui des autres, penser à soi tout en considérant le besoin des autres, ne sont que quelques-uns des ingrédients essentiels ».  Elle juge la pratique artistique comme une activité complète et intégratrice du potentiel humain. De surcroit, l’acte de création contient un mystère intangible, difficile pour elle à comprendre et à expliquer, dont elle ne peut plus se passer.

It's only fair to share...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Tumblr